𝙇𝙚𝙨 𝙩𝙚𝙢𝙥𝙨 𝙨𝙤𝙣𝙩 𝙙𝙪𝙧𝙨.

Comme de nombreuses entreprises industrielles, nous sommes frappés par une crise brutale sur les approvisionnements des matières premières clés pour notre activité. Mise en maintenance d’outils de production pendant la période COVID, difficultés des échanges maritimes, forte reprise de la demande avec une offre qui ne suit pas… Les raisons sont multiples mais les faits sont là : les fournisseurs se déclarent en cas de force majeure et nous imposent des restrictions dures en termes de volume.

Ces phénomènes s’étendent désormais sur l’intégralité de nos autres postes d’achats : emballages (métal, plastique, cartons), palettes, prestations de transport… Nos approvisionnements sont ainsi très tendus et les livraisons de matières, quand elles sont honorées, ne le sont pas souvent aux dates prévues.

Cette rareté s’accompagne évidemment d’une hausse des prix… et dope également les comportements spéculatifs. Certains acteurs du marché pratiquent la vente au plus offrant. Résultat : une flambée extraordinaire des prix d’achats qui, pour une PME industrielle française de notre taille, nous place en position d’outsider pour gagner cette course à la matière première.

Pour autant, toutes nos équipes ont opéré des changements majeurs dans leur quotidien pour adapter nos forces aux aléas de cette période : se battre pour trouver de nouveaux sourcings, tracker quotidiennement les approvisionnements pour donner de la visibilité à nos lignes de production ; mobiliser ces dernières depuis plusieurs semaines (week-end et nocturnes) pour maximiser l’utilisation de nos machines autant que possible et minimiser l’impact sur les commandes clients ; faire coïncider toute la chaine logistique en temps réel avec ces appros erratiques, jusqu’à l’expédition de nos commandes. Et évidemment, se démener chaque jour avec nos équipes commerciales et techniques auprès de nos clients pour trouver les meilleures solutions d’attente et/ou de substitution le temps que la course se termine.

𝗟𝗲𝘀 𝘁𝗲𝗺𝗽𝘀 𝘀𝗼𝗻𝘁 𝗱𝘂𝗿𝘀 𝗺𝗮𝗶𝘀 𝗶𝗹𝘀 𝗻’𝗮𝘂𝗿𝗼𝗻𝘁 𝗽𝗮𝘀 𝗿𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗻𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗱é𝘁𝗲𝗿𝗺𝗶𝗻𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻.

La continuité du service, pour lequel HAFA est reconnue depuis près de 100 ans, reste pour nous tous, notre seul objectif.

Consulter les portraits : Portraits HAFA Les temps sont durs